Accueil > Blogue > Bond des prix des propriétés en mai 2021 par rapport à mai 2020

Bond des prix des propriétés en mai 2021 par rapport à mai 2020

07 juin 2021
(Montréal) Les prix des propriétés dans la région de Montréal ont bondi en mai par rapport au même mois l’an dernier, lorsque la province était aux prises avec le début de la pandémie, a indiqué mercredi l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).


Le prix médian des maisons unifamiliales a grimpé de 34 % en mai pour atteindre 496 000 $, par rapport à 370 000 $ un an plus tôt, tandis que celui des copropriétés a grimpé à 365 000 $, en hausse de 30 % par rapport au prix médian de 280 000 $ de mai 2020.


Les prix des plex de deux à cinq logements ont augmenté de 17 % pour atteindre 701 000 $.


« Dans un contexte de flambée du prix des unifamiliales dans la région de Montréal et d’apaisement de la crise sanitaire, les ménages s’intéressent en grand nombre à la copropriété qui connaît par ailleurs une hausse fulgurante des prix », a souligné dans un communiqué le directeur du service de l’analyse du marché de l’APCIQ, Charles Brant.


« Dans ce contexte, la catégorie des petits immeubles à revenus (plex) connaît aussi un très fort engouement auprès des investisseurs, notamment dans les zones périphériques à l’île de Montréal, supporté également par un marché locatif qui est appelé à se resserrer alors que le pouvoir d’achat des ménages se dégrade. »

Dans l’ensemble, les ventes de propriétés dans le Grand Montréal ont diminué de près de 14 % d’avril à mai, alors que la province commençait à assouplir ses ses mesures sanitaires contre la pandémie.


L’APCIQ a indiqué mercredi que le nombre de transactions immobilières s’était établi à 5398 en mai, en baisse par rapport aux 6237 transactions enregistrées en avril, mais en hausse comparativement aux 3267 ventes de mai 2020.


Selon l’association, le changement d’une année à l’autre est particulièrement frappant parce que les données de mai 2020 ont été fortement touchées par la première vague de la pandémie de COVID-19, qui a ralenti les transactions avec ses confinements.


Le nombre de nouvelles inscriptions à la vente a atteint 6508 en mai, une baisse par rapport aux 7183 nouvelles inscriptions d’avril, mais un gain par rapport aux 4786 nouvelles inscriptions de mai 2020.


Les inscriptions actives se sont dénombrées à 11 481 en mai, alors qu’elles étaient 11 599 en avril et 13 521 en mai l’an dernier.


Sur l’île de Montréal, un total de 2118 habitations ont été vendues en mai, une hausse de 7 % par rapport au même mois en 2019. L’APCIQ a attribué cette croissance à la demande croissante pour les copropriétés.


Un nombre record de 2157 copropriétés ont été vendues dans la région du Grand Montréal, soit 9 % de plus qu’en mai 2019.

Retrouvez ici le contenu original
Partager

Philippe Bertot

Courtier immobilier résidentiel, Membre de l'APCIQ, Titulaire d'un permis en vigueur de l'OACIQ

514 980-5720
Contactez-moi pour discuter de votre projet immobilier!
Tous les champs marqués d'un astérisque sont requis (*)



Sujet *
Sélectionner le ou les services.